artwebindex
agenda
 
Xavier ALTAMIRANO    
   

Français - English

Né le 2 septembre 1967 à Louvain-Leuven, d'un père espagnol et d'une mère franco-belge. Issu d'un milieu modeste mais cultivé, il bénéficie d'une éducation qui favorise l'ouverture d'esprit, la soif d'apprendre et un intérêt pour le monde extérieur. Il enlumine déjà ses cahiers d'écoliers de dessins sur le monde qui l?entoure. Un traumatisme profond l'a plongé dans un abîme dont il n'a réussi à s?extraire qu'avec beaucoup de difficulté. La peinture et la poésie l'ont aidé à surmonter l'angoisse et la tentation du néant. En autodidacte, il s'est lancé dans une quête de lumière. Dans les années 80, il a fréquenté l'atelier de Linou Truffino qui lui a enseigné la peinture au couteau et dont il a retenu « l'onirisme des marines ». En 1990, il a également suivi quelques cours à l'Académie des Beaux-Arts de Wavre chez Serge Vandercam afin de perfectionner sa technique et de préciser son style.

Dès le premier regard, on sait que la peinture de Xavier Altamirano est bien plus qu'une simple réflexion picturale sur les variations de la lumière ou sur les méandres de la matière. Il ne cache pas son admiration pour Turner, Goya ou Permeke et possède cette faculté de créer des atmosphères saturées, nimbées d?une lumière presque irréelle, qui plongent le spectateur dans une contemplation méditative.

Durant quelques années, il a éprouvé pour l'élément liquide un mélange de fascination et de crainte et, comme les Anciens, il voyait dans la mer une immensité qui mène au bout du monde, là où l'être bascule dans l'infini. L'eau comme miroir qui réfléchit la beauté du ciel mais aussi comme masse mouvante dont les profondeurs regorgent d'épaves englouties à jamais. En cela elle est une excellente métaphore de l?âme humaine. Dans ces compositions, le ciel et la mer s'épousent ou s'affrontent et ils sont le témoin d'étranges explosions de couleurs qui viennent ébranler leur fragile équilibre. Dans une atmosphère nébuleuse qui joue admirablement des incursions du soleil ou de l'écume des vagues, l'artiste distillait ainsi sa vision de notre époque qui sans être profondément pessimiste, dressait pourtant un constat sans fard de nos angoisses.

Il semble maintenant revenu de ces longues pérégrinations qui l'ont mené aux confins des mers. Allégée des nuages de tempête, sa palette s'est sensiblement éclaircie et décline maintenant des jaunes, des oranges et des rouges chauds qui peuvent aller jusqu'au sulfureux. Certaines compositions pourraient laisser croire que Xavier Altamirano a maintenant délaissé l'élément liquide pour pénétrer dans les entrailles de la Terre, là où affleure le magma, là où la chaleur est telle qu'on y a situé l'Enfer.

Ses dernières compositions ne sont cependant en rien des relevés topographiques d'un quelconque voyage au centre de la Terre. Fournaises, tourbillons, précipices, pics et rochers, ciels mouillés de brouillard ou soleils implacables ne sont que prétextes pour les jeux de couleurs et de lumière dont l'artiste est si friand. Jamais on n'a pu parler à son sujet de véritable figuration. Mais il apparaît que Xavier Altamirano s'achemine sensiblement vers une abstraction matiériste toujours ancrée dans le monde minéral, toujours tentée par des horizons lointains et des perspectives incertaines, et qui s'enrichit à chaque nouvelle création d'une plus grande amplitude humaine, d'une aura plus universelle.  

 

EN - Xavier Altamirano was born on September 2, 1967 in Leuven (Belgium) from a Spanish father and a Franco-Belgian mother, in a modest but cultured family. He received an open-minded education, which developped his thirst to learn and his interest for the outside world. Very early, he draws in his schoolbooks, his own vision of the world. A major traumatism precipitated him in an abyss out of which he succeeded to raise with much difficulty. Painting and poetry helped him to overcome the anxiety and the temptation of nothing.

As an autodidact, he launched a search for light. In the Eighties, he joined the workshop of Linou Truffino which taught him knife painting and of which he retained "the onirism of seascapes". In 1990, he followed academics at the Academy of Art School in Wavre (Belgium) with Serge Vandercam, in order to improve his technique and his style.

Contact et liens
 
 
http://www.altamirano.be
 
galerie